La pulmonaire du bourdon doré ...

Publié le par le hérisson

Je ne croise pas d'abeille lors de mes balades dans les parcs. Elle devraient pourtant être à la fête, avec ce grand déferlement printanier de fleurs de tous types. Est ce dû  à l'effondrement dramatique et inquiétant des colonies dont on parle maintenant depuis plusieurs mois/années ?

Par contre je croise des bourdons. Impossible de les manquer tant leur vole manque de discrétion ! Souvent ce sont les bourdons les plus connus que je vois. Ceux qui sont noir et jaune, avec une touche de blanc à l'extremité de l'abdomen. (bombus terrestris). Mais c'est un bourdon différent qui m'a guidé vers une fleur que je n'avais pas remarqué et que je ne connaissais pas. Un très beau bourdon entièrement doré. Je l'ai suivi et observé pendant un moment s'activer sur la plante, passant de fleur en fleur. J'ai été assez surpris par ces fleur roses au pétales étrangement marbrés et qui virent au violet avant de tomber au sol. Les feuilles sont vertes tachetées de blanc et duveteuses tout comme les tiges.

Comme souvent en rentrant, j'ai cherché des informations sur le net pour savoir qui avaient été mes compagnons d'un moment.
- Le bourdon pourrait être un bombus muscorum. Je n'ai pas trouvé de nom vernaculaire. Moi je l'appellerais bien bourdon fauve, comme ça une idée, une proposition !
- La plante, c'est une pulmonaire saccharata.

Publié dans Hors des haies

Commenter cet article