Les crocus

Publié le par le hérisson

C'était vendredi 13 et le premier jour de mes congés. J'ai voulu voir ce parc parce que je sais qu'il vaut le détour à cette époque de l'année. Le parc de la Gaudinière comporte un petit "château" entouré de pelouses, un espace boisé et un autre qui évoque la montagne. Dans cette dernière partie, vallonnée et plantée de sapin et de séquoias, s'écoule en cascade le ruisseau de La Patouillerie.
A la fin de l'hiver, les étendues d'herbes qui entourent cette cascade se parent d'innombrables fleurs à bulbes, crocus et narcisses notamment, qui annoncent la venue du printemps.

Au moment où j'y suis allé, ce sont les crocus qui coloraient le vert gourmand des pelouses. Je m'attendais à voir des fleurs, mais certainement pas le formidable tapis de crocus mauves qui bordait sur plusieurs mètres une des allées. Un autre espace qui comporte un petit kiosque était lui aussi colonisé par des crocus du même type.
Ce spectacle simplement naturel avait quelque chose de féerique.  J'ai parcouru l'allée à trois reprises pour imprimer dans ma mémoire la beauté de l'endroit et du moment, un peu dépité de ne pas avoir mon appareil photo sous la main.

Finalement, le lendemain, j'y suis retourné en tout début d'après midi, avec mon appareil photo cette fois ci !


J'ai arpenté le parc trois heures durant. Le soleil m'a accompagné au départ, pour se dissimuler ensuite sous un couvert nuageux d'un gris pâle. Il faisait un peu frais mais je n'ai pas lâché mon appareil pour autant... J'ai pris beaucoup, beaucoup de photos. Mon appareil n'a malheureusement pas toujours compris que ce sont les fleurs que je voulais immortaliser et pas l'herbe juste en arrière plan...

Dimanche dernier, soit une semaine plus tard, j'ai refait un saut dans le même parc pour voir si les crocus résistaient toujours au temps ou si les narcisses prenaient déjà la relève.
Les crocus étaient encore là. Beaucoup de mauves, mais aussi des jaunes, des blancs, des violets très sombres, et d'autres presque bleus.  J'ai repris plusieurs photos...

  

Je crois que l'expression "coup de foudre floral" est à peine exagérée pour décrire mon sentiment en admirant ces fleurs. C'est assez comparable à ce que j'ai pu ressentir en visitant le département des sculptures du musée du Louvre !  Allez comprendre !

Publié dans Hors des haies

Commenter cet article

greg 06/03/2009 12:57

Ce sentiment pour le beau, on le retrouve dans tous les arts. La nature mère de l'humanité, serait-ce là un signe d'une persée de pensées artistique de ton être?Je m'en rappelle de tes textes de 2005 ^^ et en 2009 je découvre de belle et flamboyante photos chapeau le hérisson.Greg

le hérisson 09/03/2009 21:41


merci greg !
j'attends toujours mon verre de lait  ! ;-)


Le Lapin Givré 02/03/2009 12:22

les crocus, les sculptures - la beauté est partout si on sait la regarder en face, parfois fugitivement. Merci de nous faire partager ces moments !

le hérisson 02/03/2009 21:28


ah ben y'a pas de quoi ! :-)


Nicolas 26/02/2009 00:09

C'est la plénitude :)Je t'envie !

le hérisson 26/02/2009 18:07


plénitude ? tu crois ? oh j'en suis si loin...

Mais en tout cas c'était un beau moment... et ce n'est déjà pas si mal d'arriver à encore en identifier quelques uns...