L'arcanne des épées 2 - Le roi de l'orage

Publié le par le hérisson

Il s'agit ici du deuxième tome de la série dans l'édition française mais tout simplement de la suite du premier tome de l'édition originale. (Ce tome 2 commence donc directement au chapitre 25 ! Encore un livre divisé en deux de manière tout à fait discutable, ce qui explique la fin un peu abrubte du premier tome). Le récit reprend donc au moment ou Binabik et Simon sont partis se réfugier dans la forêt d'Haldéhort, poursuivis par une meute de loup blancs !


L'action va connaître plusieurs rebondissements qui permettent de maintenir le lecteur en haleine. La lecture est, de part ce simple élément, plus agréable que le premier tome qui avait tendance à s'étirer un peu dans les premiers chapitres, pour poser le cadre historique et les personnages, et lorsque Simon s'echapait du Hayolt, le grand château de son enfance. Dans ce second tome, on aura droit à deux courses poursuites dans la forêt d'Haldéhorte, à une rencontre avec une sorte de chaman, au siège épique d'une forteresse, et à un combat avec un dragon, entre autres aventures...


De nouveaux personnages vont faire leur apparition, pendant que d'autres vont s'affirmer. Binabik reste LE personnage sympatique du livre. Simon, le héros principal demande encore à être dévéloppé pour qu'il soit vraiment attachant. C'est peut être le reproche à faire à ce livre: Il manque un peu d'émotion et si l'on trouve les personnages sympathiques, leur psychologie a du mal à vraiment toucher le lecteur. On reste souvent spectateur sans réussir totalement à s'impliquer.


Il y a des moments un peu plus lents dans ce livre, mais pas trop longs et qui se justifient puisqu'ils permettent à l'intrigue générale d'avancer un peu. Si dans le premier tome, le lecteur pouvait se sentir tout aussi perdu que le héros dans le but de la quête, cette deuxième partie permet d'éclairer les choses et d'entrevoir ce qu'il s'agira de faire pour résoudre la situation de guerre et de conflit qui s'est installé dans le royaume de feu le Roi Jean. Le but de la quête s'installe clairement. On sait déjà au vu de la façon d'écrire de l'auteur, et du nombre de tome, qu'elle ne sera pas résolue avant longtemps !


Le Royaume prend par ailleurs de l'ampleur. On commence a bien appréhender les territoires et les jeux politiques. Intrigues, complots et trahisons sont au rendez vous. L'aspect moyenâgeux est bien rendu. L'esprit fantasy est bien présent mais l'auteur s'attache à se distinguer des élements trop balisés. Il n'y pas de trolls ou de gobelins. Les elfes sont remplacés par une race d'être assez étranges, les Sithis qui connaissent leur pendant maléfique: les Norns.


Bref, on a ici un livre de fantasy d'assez bonne facture qui sait créer et developper un monde original et qui arrive à maintenir son intérêt par moults rebondissements bienvenus même si on peut regretter un petit déficit au niveau des émotions.  Beaucoup de questions se posent et l'intrigue n'en est enf ait qu'à ses débuts. Il reste encore six tomes pour la résoudre... ça peut paraitre long mais au fond, beaucoup moins que certaines séries qui s'étirent sans jamais connaitre de fin !


Publié dans Feuillage

Commenter cet article